Le rachat de crédit boosté par des taux réduits

Rachat crédit taux
Posté le: 14/04/17

Si depuis septembre, le prix de l’immobilier a connu une baisse minime, il s’est désormais stabilisé. En parallèle, les taux ont également chuté. C’est alors le moment le plus propice, pour acquérir et vendre de nouveaux logements.

Les prix et taux immobiliers en 2017

Pendant que le prix d’un appart s’est accru de 0,4 %, celui de la maison ancienne rencontre un ralentissement de 1,7 %. Et ces chiffres ne datent que de quelques mois seulement. En effet, en immobilier, les éventuelles variations de prix sont connues de tous. Il est ainsi normal que suite à la baisse en fin 2016, une augmentation ait été enregistrée ce printemps. Concernant les taux, sur 15 ans, ils demeurent 1,40 % pour un taux moyen et de 0,90 % en termes de taux bancaires. Alors qu’en 25 années, ce seront respectivement 2,45 % et 1,25 %. Ces nombres n’ont pas connu de diminution réelle depuis octobre de l’an dernier. Néanmoins, ils restent très attractifs pour ceux qui souhaitent emprunter en vue d’acquérir un bien immobilier.

Pourquoi profiter de cette réduction ?

La cohérence entre les deux facteurs précités annonce aux acheteurs qu’il est temps de débourser pour ainsi investir dans une maison indépendante. En effet, dans les banques, l’on préconise un rachat de crédit. Cette saison est en effet un des rares moments où acquéreurs et vendeurs peuvent procéder à du « win – win ». Et oui, du côté des vendeurs, l’on envisage également à céder des logements. Le rachat de crédit en 15 ans s’obtient à partir de 1,85 % soit moins de 0,4 % qu’en 2015. Toutefois, cette mensualité a un prix. C’est ce qui explique ce taux d’intérêt ainsi qu’une durée de remboursement élevée. Cependant, cette alternative d’emprunt permet de payer une mensualité moindre. Selon les statistiques, disposer d’un logement à l’heure actuelle ferait profiter de 30 % du pouvoir d’achat.

Les limites du rachat de crédit

Bien que ce type de produit soit propice à l’avènement d’un nouveau projet immobilier, il ne cible qu’une petite partie des clients potentiels. Il est ainsi normal que l’on ne retrouve aucun artisan, aucun agriculteur et aucun commerçant dans les rangs de ses adeptes. Le délai d’emprunt implique également une certaine stabilité financière. C’est pourquoi, l’offre fait fuir, même les ouvriers en CDD. Seuls les travailleurs en CDI ou bien, les gros budgets peuvent tenter l’aventure du rachat de crédit.