Le prêt sur gage, une pratique courante en 2018 ?

Posté le: 14/11/18

Pratique vieille de plusieurs siècles, le prêt sur gage est aujourd’hui considéré comme un service public. En France, 18 Caisses de crédit municipal proposent ce type de prêt. Frédéric Mauget, directeur général du Crédit municipal de Paris, et Jean-François Pilet, occupant le même poste à Nantes, en parlent.

L’histoire du prêt sur gage

Le directeur général du Crédit municipal de Paris de rappeler l’histoire du prêt sur gage en évoquant le Mont-de-Piété, organisme qui le consentit aux gens nécessiteux en 1462, en Italie. Bien des années plus tard, ce genre d’emprunt franchit la frontière italienne pour débarquer en France. Le Mont-de-Piété parisien vit le jour. L’on se souvient alors de l’histoire du duc de Joinville, ce fils de Louis-Philippe qui y avait déposé une montre de valeur en gage contre une somme qui lui servit pour rembourser ses dettes au jeu. Sa mère s’était aperçue de la disparition de cet objet qui lui avait été offert et l’interrogea. Il répondit que l’objet était chez sa tante. Dès lors, les organismes de prêts sur gage obtinrent le surnom de « Ma Tante » en territoire français. Cette anecdote nous amène à apprécier l’une des qualités du prêt sur gage : la discrétion.

Les avantages du prêt sur gage

Contrairement aux autres produits financiers qui font souvent l’objet de publicités, le prêt sur gage reste discret. Cependant, il fait bel et bien partie des crédits courants en 2018. Jean-François Pilet, directeur général du Crédit municipal de Nantes évoque ce dirigeant d’entreprise en difficulté financière qui sollicite un prêt sur gage contre sa montre et quelques objets de valeur. Son emprunt dure un mois au bout duquel il reprend ses biens. En plus d’être discret, le prêt sur gage est un crédit facile et rapide. C’est souvent un petit crédit. Une pièce d’identité et un certificat de résidence suffisent pour une personne de 18 ans ou plus pour obtenir entre 50 et 66 % de la valeur du gage. Si celui-ci est un bijou, il est possible d’emprunter jusqu’à 80 % de sa valeur.

Vous vous poseriez sûrement la question sur la raison de ne pas octroyer un crédit de 100 % aux intéressés. En voici l’explication : l’organisme n’accorde jamais un prêt sur gage à hauteur de la valeur totale de l’objet, parce qu’il réserve une marge pour les intérêts et les frais afférents comme les éventuels frais de vente. Le principe est en effet comme suit : vous venez auprès d’une agence de prêts sur gages, vous y déposez un objet de prix et vous repartez avec de l’argent en espèces. Si vous optez pour un virement, il faut que le montant de l’emprunt dépasse les 3 000 €.